Le MLM au quotidien

Votre entreprise n’est pas vous et vous êtes plus que votre entreprise

votre entreprise et vous

Votre entreprise n’est pas vous, et vous êtes plus que votre entreprise !

 

 Voilà, c’est fait, vous venez de vous déclarer auprès de l’Urssaf ou du RSI, vous avez ouvert votre entreprise, félicitations ! Même s’il s’agit d’une entreprise uni-personnelle, ça n’en est pas moins une entreprise. Cela sera validé par un “mémento fiscal” qui référencera votre type d’activité et vous délivrera un numéro de SIRET. Malgré le mot “fiscal”, je trouve ce document grisant car il entérine officiellement votre statut d’entrepreneur. On remarquera que ce document ne tient pas compte de la Société “mère”, mais ne parle que de vous… C’est pour cela qu’il ne faut pas dire “ “ je travaille pour telle ou telle société”. C’est faux, vous travaillez pour VOUS, en partenariat avec telle ou telle Société.

A partir de là, nombreux sont les distributeurs qui s’identifient à leur petite entreprise, or cela est une erreur , je vais m’en expliquer.

 Votre entreprise n’est pas vous :

 

C’est une entité distincte de vous, même si c’est vous le “boss”. La meilleur façon de se mettre cela en tête est de donner un nom à votre entreprise et de l’inscrire sur les différentes chemises dans lesquelles vous stockez tout l’administratif et la comptabilité. C’est une façon simple de la faire exister en dehors de vous.

Pour quoi faire ?: contrairement à ce que l’on peut croire, vos intérêts et ceux de votre entreprise peuvent parfois être divergents. Imaginons: vous venez de débuter, vous n’avez pas encore gagné un euro, et on vous propose, à vos frais, un séminaire de formation. En tant qu’individu, vous ne voyez pas l’intérêt. En revanche, pour votre entreprise, cet investissement peut faire la différence et permettre un “décollage” plus rapide. Se poser donc aussi souvent que nécessaire la question: “ Où est l’intérêt de l’entreprise”? Cette question n’a de sens que si vous et votre entreprise êtes 2 entités distinctes.

 

Une fois cela acquis, il faut comprendre qu’il y a 2 personnes distinctes dans votre entreprise, même si vous êtes seul ! En effet, il y a :

  • Un employeur: c’est vous. Vous décidez où, quand, comment etc.
  • Un employé: c’est encore vous. C’est la personne qui entre en action lorsque l’employeur l’a décidé.

Faire ce distinguo permet de mieux comprendre vos freins et vos réactions: L’employeur fixe la marche à suivre, mais l’employé a peur ou procrastine. Ou l’inverse: l’employé se donne beaucoup de mal, mais l’employeur ne le voit pas ou ne lui donne pas la bonne direction. A chaque fin de mois, je fais le bilan en me posant cette simple question: en tant qu’employeur, est-ce que, au vu du mois passé, je m’emploierai de nouveau? Et idem en tant qu’employé. Si la réponse est “non”, ça peut faire mal mais cela a le grand avantage d’identifier nos manquements. Le but n’est pas de vous rendre schizophrène, mais de vous faire comprendre que c’est en se posant les bonnes questions sans complaisance que l’on peut grandir.

 

 Vous êtes plus que votre entreprise:

 

S’identifier totalement à son entreprise est dangereux. En effet, si, pour une raison ou une autre les choses ne fonctionnent pas, cette identification peut vous casser définitivement et profondément. La valeur d’un individu ne se mesure pas uniquement à sa réussite professionnelle. Rares sont les entrepreneurs qui réussissent du premier coup. Vous pouvez être un employeur et un employé modèle et pourtant votre entreprise ne décolle pas. Il y a un certain nombre de paramètres que vous ne maitrisez pas, tels la crise économique, un environnement hostile etc. Avoir la lucidité et l’honnêteté d’identifier ce que vous pouvez changer et ce que vous ne pouvez pas changer est primordial pour votre tranquillité d’esprit. Si vous êtes persévérant, si vous acceptez de vous former et de changer, si vous évitez les excuses faciles, vous finirez par y arriver. Mais cela n’est possible que si vous comprenez que votre entreprise et vous sont 2 entités distinctes.

Être investi dans son travail est une chose (une bonne chose !), se laisser envahir en est une autre. Si vous pensez à votre entreprise H24, vous dormez entreprise, vous mangez entreprise, cela va très vite tourner à la prise de tête, non seulement pour vous, mais aussi pour votre entourage. C’est le risque de tout travail à domicile, cela peut s’avérer rapidement chronophage. Vous distinguer de votre entreprise vous aidera à laisser chaque chose à sa place. Il y a un temps pour tout. L’entreprenariat est un travail de longue haleine, si vous voulez que vos proches continuent à vous soutenir, ménagez les.

 

Je conclurai en disant qu’il faut agir avec votre entreprise comme avec un enfant. Sachez vous garder du temps, soyez investi mais sans fusion totale, aimez avec raison et sans envahissement, investissez dans l’avenir et sachez sévir lorsque cela s’avère nécessaire. Enfin , ne culpabilisez pas si tout n’est pas parfait, de toutes les façons, il n’y a pas de parents parfaits !

Print Friendly, PDF & Email
Share this post



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.