Le MLM au quotidien

MLM sur Facebook: appliquez les lois de la cour de récré

MLM sur Facebook

FACEBOOK OU LES LEÇONS DE LA COUR DE RÉCRÉ

 

Nous sommes nombreux à tenter de faire connaitre nos produits ou notre métier via Facebook. A l’exception peut être des produits de régime, la déconvenue est rapidement au rendez vous si vous ignorez les lois propres à Facebook.

 

Les erreurs que nous commettons tous:

 

1/ Aller prospecter sur des pages proches de notre thématique. Prenons un exemple: vous distribuez des compléments alimentaires et vous tentez d’en parler sur des pages sensibles à la nutrition.

 

  • si vous citez votre marque, on vous reproche de faire de la publicité
  • si vous ne citez pas la marque, les gens trouvent cela louche et vous êtes expulsé du groupe…

 

2/ Mettre des annonces sur des pages dédiées au MLM: si vous avez du temps à perdre…personne ne les lit, ces pages sont un cimetière à annonces.

 

3/ Saturer votre profil personnel d’annonces : vos amis vont se lasser et déserter votre page

 

4/ Essayer de vendre en masse à grand renfort de pubs. Le résultat a peu de chance d’être à la hauteur de l’investissement car les gens ne sont pas sur Facebook pour ça.

 

Si vous voulez comprendre Facebook et en tirer le meilleur, sollicitez vos souvenirs de la cour de récré, les lois qui régissent les 2 sont exactement les mêmes !

 

  1. Il y a des bandes : ce sont les groupes ou les pages. Chaque bande comporte des leaders et des lois qui lui sont propres. Apprenez à les repérer avant de tenter quoi que ce soit. Si le groupe est négatif, critique, fuyez !
  2. On est plus fort à plusieurs. Une bonne stratégie Facebook se fait en binôme. Chacun s’inscrit dans les groupes qui lui plaisent et le comparse sera là pour “ réveiller” les posts. Je vous en reparle plus bas.
  3. Tenir compte de ‘l’instinct grégaire”. C’est cet instinct qui vous fera aller plus volontiers sur la terrasse d’un restaurant bien remplie plutôt que sur celle d’à côté complètement vide. Nous aimons aller là où il y a déjà du monde, cela nous rassure. Cherchez des groupes ou des pages ayant déjà plusieurs centaines d’inscrits mais évitez les trop gros, car vous aurez du mal à vous démarquer.
  4. Donnez la priorité à la proximité géographique : dans la cour de récré, les bandes s’organisent souvent d’aprés leur quartier. En outre, si vous êtes amené à former un distributeur, la proximité vous falicitera la vie.
  5. Les gens sont sur Facebook à 90% pour se distraire, ce n’est pas un magasin! Essayer de vendre vos produits sans avoir préparé le terrain, revient à distribuer des flyers devant Disneyland. Flop assuré. Idem pour le métier. Essayez de proposer un exercice de math dans une cour de récré….
  6. Le mimétisme : je vous propose une petite expérience. Repérez le post d’un ami que personne n’a commenté. Laissez passer 48H00. Revenez y et mettez un commentaire sympathique puis, observez. Dans les heures qui suivent d’autres personnes vont venir commenter. Il y a 2 raisons à cela :
  • En commentant, vous réveillez l’algorithme Facebook, le “ chien de garde”  qui va aboyer pour prévenir les gens qu’il se passe quelque chose sur ce post. Sa diffusion sera de fait bien meilleure.
  • Vous activez chez les gens le réflexe “ mimétisme”, à savoir l’envie de faire comme vous. Pour comprendre, revenez dans la cour de récréation. Si un attroupement se produit dans un coin de la cour, vous vous y rendrez aussi par curiosité et vous filmerez la scène avec votre smartphone comme les autres spectateurs. Et, c’est là que votre comparse a un rôle à jouer. Lorsque vous mettez un post important, demandez lui d’amorcer les commentaires en réagissant à votre post. S’il le fait avec habileté, cela donnera envie à d’autres personnes de lire votre article ou de donner un avis. Autre petite loi: comme dans la cour de récré, lorsque l’on vous adresse la parole, répondez, nouez le dialogue! Toujours avec positivité, même si vous n’êtes pas d’accord.. Evitez la polémique, une réputation est si vite ruinée !

 

« Dis, tu veux bien être mon ami ? « 

Nous souhaitons tous faire grossir notre liste de contacts Facebook et le bouton  » inviter » est là pour ça. Il peut alors être très tentant d’inviter à tout vat, mais cela ne mène à rien. Pourquoi ?

  1. Les gens qui ne vous connaissent pas n’ont aucune raison d’accepter. Accepter les engage à voir votre page et surtout, vous donne accès à la leur. Le distributeur MLM n’a pas besoin de milliers de clients mais il a besoin de prospects qualifiés : entendez par là des gens qui seraient potentiellement intéressés par les produits ou le métier. Pour être efficace, une invitation doit être personnalisée et ciblée. Une fois repérée une personne dont vous aimez le profil, invitez là mais mettez lui un petit message lui expliquant ce qui vous a attiré chez elle. Réfléchissez cour de récré : vous ne vous précipitiez pas sur tout ce qui bouge en demandant  » dis, tu veux bien être mon ami? » . Avant de vous lancer, vous faisiez du repérage et aviez quelques interactions avec l’autre avant de poser La question fatidique.
  2. Le nombre ne fait rien à l’affaire. Ce qui va compter, c’est la qualité de vos posts. Un post likè, commenté et partagé attirera vers vous des gens qui aiment ce que vous faites. La moitié du chemin est faite! Visez la qualité plutôt que la quantité. Idéalement, ne vous contentez pas du tout fait, à savoir ces articles que vous vous contentez de partager. Les gens vont se « servir » sur votre page et votre nom n’apparaitra jamais. Essayez, de temps en temps, de faire du  » natif » : un article, une réflexion, un visuel etc… qui viennent de vous et qui ne pourra se partager que sous votre nom. Avec Canva, une application gratuite et très simple d’utilisation, n’importe qui peut faire un petit visuel. Construisez votre réputation de façon à ce que les gens puissent vous identifier facilement. Difficile autrement de faire confiance à quelqu’un dont on ne sait rien…

 

Pourquoi les formations spéciales Facebook ne fonctionne pas bien pour le MLM

 

Dans l’espoir de m’améliorer, j’ai investis dans quelques formations. La déception était au rendez vous car les choses sont faussées dés le départ pour un certain nombre de raisons:

 

1/ Le MLM n’est pas le dropshipping : vous pouvez vous permettre de vendre une casquette sans explications, il vous suffit d’une page de capture, de l’application Paypal et d’une campagne de pub. Les produits du MLM nécessitent souvent une explication scientifique ou technique qui ne tiennent pas sur un format pub. En outre, dans le but de  protéger le distributeur, il faut souvent passer par lui pour acheter. Cela complique et décourage l’acte d’achat.  L’achat MLM nécessite donc une confiance, une proximité entre le distributeur et son client, d’où la difficulté de communiquer en masse. Idem pour le métier. Il y a beaucoup de préjugés à faire tomber et cela ne peut se faire qu’en face à face.

 

2/ Les formations sont dispensées par des gens qui ne sont pas chasseurs, mais chassés. En effet, nous sommes trés nombreux à vouloir apprendre à communiquer sur Facebook. Avec une bonne pub, un formateur peut donc constituer en trés peu de temps un groupe de 1500 prospects qualifiés. Vous aurez beau appliquer les mêmes méthodes que lui, le résultat ne sera pas le même car personne n’attend après vous. …

 

Malgré tout cela, faire grandir son entreprise MLM via Facebook reste possible mais nécessite une façon de faire un peu différente.

Via votre profil personnel, vous pouvez déjà vous servir du challenge en l’utilisant d’une façon inédite. Testé et approuvé par de nombreux distributeurs de ma société. Dans un futur article je vous expliquerai comment vous servir des groupes.

 

N’hésitez pas à partager vos astuces Facebook ou tout simplement à commenter, je réponds toujours !

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share this post



One thought on “MLM sur Facebook: appliquez les lois de la cour de récré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.