Le MLM au quotidien

MLM: n’y allez pas si vous n’êtes pas prêt à abandonner ces 10 choses !

MLm: réussir

Mlm: 10 choses à ABANDONNER pour réussir

Si vous êtes comme moi, vous rêvez d’avoir le beurre, l’argent du beurre et les faveurs du crémier ( ou crémière) 😛 . Oubliez ! C’est mission impossible, en tout cas au début. Lorsque vous aurez un réseau suffisamment solide pour vous verser des revenus résiduels, ce sera possible. En attendant, il va falloir faire des choix, des concessions, des abandons. Je me doute que ce n’est pas ce que vous avez ENVIE d’entendre, mais la lucidité, et l’honnêteté sont ma marque de fabrique, ici, on ne ment pas !…

 Ok. Alors, que faut il abandonner ?

Vous l’aurez remarqué, on parle beaucoup de gains dans le mlm, de tout ce qu’il faut acquérir, gagner etc..

 

  • Acquérir un stock
  • Acquérir des clients
  • Acquérir des distributeurs
  • Gagner des primes ou des voyages
  • Gagner en compétences

Gagner, et acquérir. Mais, qu’en est il de ce qu’il faut abandonner ? Pourquoi n’en parle t’on jamais? Parce que cela n’est pas populaire et contraire à la positive attitude. Mais , c’est pourtant tellement utile !

Faisons un petit tour de ce que vous devrez laisser derrière vous pour vous alléger, pour avancer plus facilement et plus rapidement.

Le Mlm est comme une montgolfière qui va vous permettre de “ décoller” de votre vie. Au départ, votre sponsor monte avec vous pour vous en expliquer le maniement. Mais, pour s’élever, il va falloir lâcher du lest, jeter par-dessus bord les sacs de sable qui alourdissent la montgolfière et l’empêchent de décoller. 

C’est à vous de le faire, c’est votre responsabilité !

Cependant, gardez bien une chose en tête:  » Qui ne risque rien, n’a rien » ! C’est valable dans la vie, dans l’entreprenariat, dans le Mlm.

Les 10 choses qu’il va falloir abandonner : 

 

1/ Commençons par cette expression qui tue littéralement votre business: Activité “à temps choisi.”

Sérieusement, qui “ choisi” de travailler au lieu d’aller à un diner entre amis, au lieu de faire une chouette balade, d’aller à la plage, de mater une série sur Netflix? Personne! Lorsque l’on a le choix, la plupart du temps on choisi ce qui nous fait plaisir et on remet le travail au lendemain. La procrastination adoooore le temps choisi, c’est son crémier à elle ! 😆 Dans le même registre, il y a l’allégation de pouvoir travailler “ quand on veut”. Oui, mais non! En vérité, vous travaillez quand vos clients sont disponibles et quand vos distributeurs vous décrochent des rendez- vous. S’offrir le luxe de refuser d’animer une présentation au pretexte que vous avez piscine ne vous ménera pas loin. Le fait d’avoir un autre job à côté est un argument valable. Mettez le en avant auprés de vos prospects afin de trouver ensemble un créneau compatible, mais, soyez le plus souple possible. Cela ne veut pas dire que vous devez brader votre temps. Le temps est précieux et, dans le cadre d’un business, c’est de l’argent. Il va juste falloir choisir vos priorités et renoncer à quelques plaisirs . Réussir est à ce prix. Plutôt que “ temps choisi”, parlez de “ temps partiel”. Vous ne ferez pas plus d’heures, mais les heures dévolues au travail seront effectives.

2/ Abandonnez l’idée de réussir sans travailler

Avant d’arriver à vivre de vos revenus résiduels, il va falloir mouiller la chemise. Au départ et pendant un bon moment, votre chèque est constitué principalement de revenus actifs, donc des ventes que vous faites avec vos clients. C’est d’autant plus vrai quand votre société exige un autoship pour vous verser les commissions sur réseau. Il va falloir travailler régulièrement afin d’installer une clientèle fidèle qui rachète vos produits réguliérement, continuer en permanence à faire grossir votre portefeuille clients car c’est souvent là que vous trouverez des distributeurs engagés. Le Mlm n’est pas le loto. C’est une entreprise clé en main qu’il va falloir développer. Et le développement, c’est justement votre responsabilité. C’est même pour ça que vous êtes rémunéré.

3/ Abandonnez l’idée de réussir rapidement. 

Sauf exception, il faut du temps . Du temps pour apprendre ce métier, du temps pour se constituer une clientèle, du temps pour former des distributeurs. Si vous avez besoin de revenus immédiats, dans un premier temps, envisagez à côté un job alimentaire. A moins que vous ne souhaitiez qu’un petit complément de revenus ce qui est parfaitement entendable. Mais, si ce que vous visez c’est une vraie liberté financière, admettez l’idée que cela se construit dans le temps.

3/ Abandonnez l’idée de prendre des raccourcis.

C’est ce que vous proposent de nombreux sites sur le Mlm : créez votre site internet pour devenir un aimant à prospect. Encore faut il avoir quelque chose à proposer! Comment voulez vous enseigner un métier que vous ne connaissez pas? Comment pensez vous être crédible si vous ne testez pas sur le terrain les solutions que vous proposez ou vendez? Combien de temps pensez vous faire illusion? Le Mlm est un métier qui s’apprend par apprentissage, sur le terrain avec votre sponsor. Les erreurs, les écueils sont formateurs. Le “ pas à pas”, l’expérience, le vécu ne peuvent pas se remplacer par un site internet. Apprenez avant d’apprendre à d’autres, c’est ce que l’on appelle la duplication. Ne cherchez pas le raccourci, cherchez l’expérience.

4. Abandonnez vos peurs. 

Indispensable, je dirai même vital! On ne peut pas bosser des heures sur un projet avec la peur au ventre, tout le plaisir est gâché et cela nous rend contreproductifs.

La pire de toutes, est la peur d’avoir peur. Faites la liste de toutes ces choses que vous ne faites pas, de tous ces gens que vous ne contactez pas parce que vous avez “ peur d’avoir peur au moment de leur parler”. Vaste chantier que la peur !!! 

Chacun a sa petite méthode, mais certaines ont fait leur preuve : 

  • Les attaquer une par une
  • Instituer une journée “Bayard”
  • Prendre l’habitude de remplacer “ j’ai peur de “ par  “ je suis excité à l’idée de
  • Identifier ce qu’il y a derrière la peur: “de quoi ai-je peur exactement”? “Quelles seront les conséquences si”…
  • Les insulter. J’avoue, je pratique! Il m’arrive régulièrement de leur parler comme à de vraies personnes et je peux vous dire que je leur met la misère! Après je suis tranquille pour un moment. Mais bon, je suis peut être un peu plus barrée que la moyenne des gens…

5/ Abandonnez l’idée de réussir sans vous tromper.

Vous vous croyez infaillible, parfait? Oubliez ! A contrario, si vous attendez d’être parfait pour démarrer, vous ne démarrerez jamais…

Nos expériences nous façonnent, à condition de savoir les “lire”. Il faut savoir faire un petit audit après chaque échec pour en tirer un enseignement. Au départ, faites le avec votre sponsor. Qu’est ce qui n’a pas fonctionné ? : Approche trop directe? Non prise en compte des objections? Le prix? Les préjugés sur cette forme de travail? Etes vous responsable ou n’y pouviez vous rien? Une fois identifié un problème, et, s’il dépend de vous, faites en sorte de ne pas refaire cette erreur. L’échec nous enseigne, mais trop d’échecs découragent. A vous de trouver l’équilibre.

6/ Abandonnez l’idée que le salaire fait l’homme

Regardez les artistes. Même les plus célèbres d’entre eux étaient des crèves la faim avant d’être célèbres. Et pourtant, c’étaient les mêmes ! Nous avons pris l’habitude de jauger la valeur d’un individu sur son diplôme ou sur son compte en banque. Si vous jugez votre réussite au début en fonction de votre revenu à la fin du mois, vous allez vous faire du mal inutilement. Gagnons du temps: les premiers mois, vos revenus seront modiques la plupart du temps. Vous aurez souvent beaucoup travaillé ( apprentissage, présentations) et le résultat ne vous semblera pas à la hauteur de votre investissement. Ce n’est pas pour autant que vous ne valez rien, que vous ne réussirez pas, que le Mlm est une arnaque. C’est juste le cycle normal! Dans l’entreprenariat, quelle que soit sa forme, la récompense est bien souvent différée. Mettez vous dans la peau d’un sportif de haut niveau : il en faut des séances d’entrainement avant d’être au top, mais, après, quelle récompense !

7/ Abandonnez les nocifs qui vous entourent:

Dés que l’on souhaite faire les choses différemment, il y a toujours autour de nous des gens pour nous décourager ou nous empêcher de réussir. Cela n’est pas propre au Mlm, mais concerne tout projet nouveau ou atypique. Il y a 2 cas de figures. Soit c’est parce qu’ils ont peur pour eux ou pour vous, ils cherchent à se/vous protéger. Cela part d’un bon sentiment mais pour autant, leur peur n’a pas à devenir la vôtre. Soit cela les “ défrise” de vous voir oser sortir du modèle commun. Ils n’osent pas le faire alors ils essaient de vous décourager. Cela va être difficile de résister aux uns et aux autres. Mais, c’est votre rêve, c’est à vous de décider. Parfois, vous serez obligé de prendre un peu de distance avec certains, la liberté est souvent à ce prix. Ne gardez autour de vous que des gens qui vous encouragent  ou qui, au moins, font preuve de neutralité. Plus facile à dire qu’à faire quand c’est le conjoint qui renâcle! Il faut alors prendre le temps de lui expliquer ce que l’on veut faire et ne pas hésiter à lui demander de l’aide, à l’inclure dans le projet d’une façon ou d’une autre.

9/ Abandonnez l’idée de travailler sans payer.

D’une façon ou d’une autre, et aussi choquant que cela puisse paraitre, TOUT LE MONDE paie pour bosser ! Locaux, garde d’enfants, trajets, garde robe, repas à l’extérieur, vacances aux périodes les plus chères etc…travailler a toujours un coût ! Aucune raison que cela soit différent pour le Mlm, même si les investissements sont ridicules à côté. Mais, oubliez le fait que cela soit gratuit. Il ne s’agit pas tant de coût que d’investissement : un stock de départ que vous allez vendre, donc vous rembourser. Aller aux événements de votre société pour vous améliorer. Se former en plus en dehors de l’équipe: livres, coaching, formations payantes. Réussir est à ce prix. Entre un coût et un investissement, la différence vient de ce que vous allez en faire. Si vous n’investissez pas en vous, comment voulez vous que les autres le fassent? 

10/ Abandonnez l’idée qu’il n’y a rien de commercial

Le Mlm est avant tout une activité commerciale. Vous êtes le représentant d’une marque et la vente de produits est au coeur de votre activité. Pas de panique, cela s’apprend! Mais, nier le volet commercial, se concentrer uniquement sur le recrutement s’apparente à une démarche pyramidale, ce qui n’a rien à voir avec le Mlm. Alors oui, il va falloir apprendre à vendre. Ce n’est pas un gros mot, c’est une compétence qui requiert de l’apprentissage et de l’éthique.

Tout le monde vend: des produits, du temps, des compétences, une expertise, un coaching, un service… A partir du moment où il y a un échange, un donnant- donnant, il y a une forme de vente. Toutes les activités ont un versant commercial, même si certains ne veulent pas qu’il soit dit, alors, ne soyez pas gêné à l’idée de vendre. L’acte en lui-même n’a rien de répréhensible à partir du moment où il est fait avec honnêteté et exempt de manipulation.

 

En conclusion:

La vie est faite de choix, d’arbitrages, d’abandons. C’est parfois difficile mais souvent obligatoire et salutaire. Pour faire rentrer de nouvelles choses dans notre vie, il faut leur faire de la place. Pour réussir, il faut se donner les moyens et partir sur de bonnes bases. Le Mlm est un beau métier mais vous ne pourrez y exceller et réussir que si vous abandonnez certains préjugés, certaines peurs et certaines idées fausses.

La seule chose que vous ne devez pas abandonner, c’est votre rêve.

Alors, si demain un prospect vous dit “ je veux réussir très rapidement sans travailler, sans avoir à vendre, sans payer, et sans apprendre« , laissez tomber, ayez la posture de dire «  non » ! 

Nous avons tous abandonné des choses pour réaliser notre rêve. Cela nous a considérablement allégés. N’hésitez pas à partager vos “abandons”, dites nous: qu’avez vous laissé sur le bord de la route?

Vous vous sentez isolé, vous avez envie de progresser et n’avez pas peur de la vérité? Inscrivez-vous à la Newsletter !

Print Friendly, PDF & Email
Share this post



4 thoughts on “MLM: n’y allez pas si vous n’êtes pas prêt à abandonner ces 10 choses !

  1. Merci pour cet article que j’ai trouvé excellent et qui me « parle » vraiment.
    Pour gagner quelques sous j’ai loué une chambre dans ma maison en abandonnant ma tranquillité de solitaire. Oui ! Le donnant donnant est une réalité et pas un drame ! 😉
    Merci encore.

    • oui Annick ! mieux vaut regarder la réalité en face que de céder aux sirènes du grand n’importe quoi. Aucune entreprise ne peut se construire sérieusement sans courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.