Le MLM au quotidien

Le plan de compensation : bien le comprendre pour bien l’expliquer

plan de compensation

Le plan de compensation: la base du parrainage

 

 

Vous connaissez tous l’adage, “ ce qui se comprend bien s’exprime clairement”. Autrement dit, pour bien expliquer quelque chose, faut il encore l’ avoir bien compris…

Lorsque l’on démarre dans cette activité, on a tendance à se concentrer sur les caractéristiques et vertus de nos produits. En outre, parler du plan de compensation ou plan de rémunération, c’est indirectement parler argent et ça, en France, ça nous gène encore un peu aux entournures….

 

Avant d’aller plus loin, commençons par mettre quelques points sur les “I”

 

  • Tout travail mérite salaire. Vous travaillez, il est donc normal que vous soyez rémunéré
  • On vous a informé de cette opportunité, vous l’avez saisie, c’est normal de la proposer à d’autres. Or, si vous “zappez” le plan de compensation, vous la refusez à d’autres personnes. Vous n’êtes pas propriétaire de cette information, on vous l’a donnée, à charge pour vous de la faire circuler !
  • Vous n’aurez pas accès à certaines rémunérations si votre équipe ne grandit pas
  • Dans n’importe quelle entreprise, lorsque vous postulez pour un travail, on vous explique ce que l’on attend de vous et comment et pourquoi vous serez rémunéré.

Conclusion : ne faites pas l’impasse sur cette partie de la présentation

 

Maintenant que vous êtes déterminé à présenter systématiquement votre plan de compensation, voyons ensemble comment l’expliquer simplement.

Il existe plusieurs types de plans: binaire, matrice forcée, hybride, uni-niveau etc…Selon leur configuration, il va falloir réfléchir à une stratégie lors de l’inscription de vos filleuls. Je vous laisse voir cela avec votre sponsor.

Quel que soit le modèle choisi, les rémunérations prennent 3 formes principales:

  • Marge au détail
  • Marge grossiste
  • Commissions sur réseau

 

Passons- les en revue et voyons à quoi elles correspondent et ce qu’elles rémunèrent:

 

  1. La marge au détail: il s’agit tout simplement d’un profit sur les ventes. Exactement comme dans un commerce classique: vous obtenez les produits à un prix donné, vous les revendez un peu plus cher et la différence rémunère votre travail. Travail de présentation et service après vente auprès de consommateurs.
  2. La marge grossiste : également appelée marge distributeur. C’est la marge entre votre niveau de réduction et celle de vos petits distributeurs. Exactement comme entre le grossiste à Rungis et votre primeur au marché. On est, à ce niveau là encore, sur quelque chose de très classique. Ce différentiel va vous rémunérer pour le travail de formation et d’accompagnement que vous effectuez avec vos petits distributeurs.
  3. Les commissions indirectes : on quitte le monde du linéaire pour celui de la multiplication. Dés lors que vous commencez à construire un réseau, vous n’êtes plus rémunéré sous forme de marges directes, mais sous forme de pourcentage du chiffre d’affaire de vos équipes. Les choses sérieuses commencent ! Cela va rémunérer votre travail de leader : formation et accompagnement de professionnels. Les revenus résiduels vous sont ouverts. Cela signifie que le travail accompli aujourd’hui peut vous rémunérer pour le reste de votre vie. Si vous formez bien vos leaders, à leur tour ils deviendront des formateurs performants. Jusqu’au jour où les choses tourneront sans vous: c’est ce que l’on appelle les “revenus résiduels”. Il est évident qu’il va vous falloir du temps et beaucoup de travail pour y arriver, mais cette forme de revenus peut s’avérer beaucoup plus intéressante dans l’avenir qu’une retraite classique…

 

Vous l’aurez compris, les commissions indirectes sont la forme de revenus de loin la plus intéressante . Vous n’y aurez accès que si vous recrutez des leaders qui ont envie de réussir dans ce métier. Pour pouvoir les attirer, il vous faut être capable d’ expliquer le plan de compensation à vos prospects afin qu’ils puissent se projeter. Pas de parrainage possible sans plan de compensation ! Cette logique de rémunération favorise l’esprit d’équipe et les résultats du groupe plutôt que les performances individuelles.

 

Il est évident que tout dépend de vos objectifs. Si vous recherchez juste un petit complément de revenus, travailler uniquement avec des clients peut suffire. En revanche, si vous souhaitez avoir accès à un revenu qui tient la route, “il n’y a pas à tortiller” comme disait ma grand mère: il va falloir apprendre à expliquer simplement et clairement votre plan de rémunération.

 

A retenir donc: :

 

  • Toujours lier une rémunération à un travail: l’argent ne tombe pas du ciel
  • Comprendre où est l’argent: il est dans le réseau, dans la force de la multiplication
  • Bien se former pour pouvoir bien former les autres
  • Parler systématiquement de l’activité, sans préjuger. Nous ne savons jamais tout de la vie des gens et de leurs besoins. Partager une information n’est pas une agression !

 

Les mathématiques de la réussite :

 

Plan de compensation bien expliqué = plus de parrainage = accès aux revenus résiduels

Print Friendly, PDF & Email
Share this post



One thought on “Le plan de compensation : bien le comprendre pour bien l’expliquer

  1. Merci pour ce rappel et pour la clarté des explications.
    Au diable les préjugés : ce que je retiens surtout c’est que l’information n’est pas une agression !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *