Le MLM au quotidien

La méthode des 4 A pour sauver un réseau qui s’écroule

La méthode des 4 A pour sauver un réseau qui s’écroule.

L’Astuce du Mercredi N°15

mlm

Ce qui définie les distributeurs qui ont réussi, ce n’est pas tant la taille de leur réseau que leur comportement lorsque celui–ci a été menacé. Dans le MLM comme dans la vie, vous ne voguez pas sur un long fleuve tranquille. Il y a des passages délicats, des rapides, des eaux calmes et des périodes d’accalmie. Ce qui va faire la différence, c’est la façon dont vous allez gérer votre embarcation.

TOUS les distributeurs ont vu, à un moment où à un autre, leur réseau se fragiliser et s’émietter comme un sablé breton. Premier point donc, si c’est ce que vous vivez, pas de panique, c’est NORMAL! Les choses ne sont pas linéaires, une entreprise est un organisme vivant qui bouge, et tant que ça bouge, il y a de l’espoir !

Face à cette situation, 2 choix:

 

  1. Vous baissez les bras : c’est vous qui voyez, vous avez le droit de renoncer à vos rêves…. Tenez juste compte du fait que  » la même énergie est utilisée pour dire je continue que pour dire j’abandonne ». William Atkinson
  2. Vous décidez de réagir: Une maille a sauté, l’ouvrage se détricote, il est temps d’agir. Oui, mais comment?

 

Avant de lancer des actions, il faut s’atteler à un petit audit en se posant les bonnes questions:

 

  • Où est- ce que ça pêche ? : clients, distributeurs, suivis, présentations?
  • En quoi êtes vous responsable ? On ne peut pas exclure une part de malchance mais, bizarrement, ça coïncide souvent avec un laisser aller de notre part…

 

Une fois cette phase terminée, il est temps de sortir l’artillerie lourde: vous êtes en guerre, il va falloir trancher dans le vif!

 1. Arbitrer pour sauver ce qui peut l’être:

 

Évitez le syndrome de “ il faut sauver le soldat Ryan” qui consiste à continuer à sacrifier des pions pour en sauver 1 en particulier. C’est un mauvais calcul. Pratiquez plutôt le tri des infirmeries de campagne sur les champs de bataille : il y a ce que l’on peut sauver, et ce qui s’avérerait un combat perdu d’avance. C’est un choix cruel mais nécessaire. Le maître mot, c’est ARBITRAGE ! Il y a l’important et le subsidiaire, le vital et l’accessoire, le sain et le malade etc…

 2. Abriter ou Mettre à l’abri :

 

Une fois déterminé vos forces, il convient de les mettre provisoirement à l’abri dans un donjon inexpugnable pour consolider, reprendre des forces, arrêter l’hémorragie. Concentrez vous sur les clients fidèles, les distributeurs sérieux, reprenez du temps pour revenir aux basiques.

 3. Attaquer : Organiser la reconquête

 

Étape par étape, dans l’ordre et la discipline. Avancer en ordre de bataille avec des objectifs précis. Déterminer à l’avance quelles armes utiliser. Changer de tactique si la première s’est avérée inopérante.

 4. Adapter

 

C’est sa capacité d’adaptation qui a permis à l’espèce humaine de traverser les siècles sans disparaitre. Ça tombe bien car, sauf erreur de ma part, vous êtes un humain, vous devriez en toute logique savoir faire !

 

  • L’un de vos distributeurs arrête l’activité mais continue à consommer les produits ? reprenez l’habitude de le suivre comme… un client!
  • L’un de vos clients stoppe vos produits ? Reprenez le pli de le considérer comme un marché froid et entretenez le lien qui vous ouvrira la porte d’une reconquête à plus ou moins long terme
  • Vos revenus professionnels fondent comme neige au soleil ? profitez en pour arbitrer vos dépenses quotidiennes, vous verrez qu’il y a toujours des postes “superflus”

Les grands stratèges militaires le savent, la gestion des forces est au cœur de l’art de la guerre. L’affect, le sentimentalisme ne doivent pas interférer. C’est votre sang froid, votre détermination et votre lucidité qui feront la différence. Go !

 

 

 

Print Friendly
Share this post



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *