Le MLM au quotidien

Comment gérer les déceptions: savoir relativiser

savoir relativiser

 

Etes-vous Anisette ou Vodka?

 

Lu dans Santé magazine septembre 2016, un post du Pr Michel Lejoyeux:

 

 

Dans le fait d’être vexé, il y a une sorte de pensée absolutiste. On imagine qu’il serait possible que l’autre soit en permanence totalement en phase avec soi; si ce n’est pas le cas, on considère la moindre mésentente comme insupportable. L’objectif n’est donc pas de chercher des personnes avec lesquelles vous n’auriez aucun désaccord, mais plutôt de changer votre mode de pensée: ne pensez plus en mode “anisette” mais en mode « vodka » : une goutte d’anisette trouble toute la boisson ( raisonnement du tout ou rien), alors que la vodka apporte certes un petit gout aigre à la boisson ( à la relation donc), mais sans tout troubler. Cela revient à considérer que le problème n’est pas l’autre, mais votre propre façon de raisonner en tout ou rien. « 

En savoir plus: http://blogs.psychologies.com/la-psy-dans-tous-ses-etats/rentrer-esprit-anisette-284877.html

 

En résumé: il y a ceux que les critiques et les contrariétés n’arrêtent pas et ceux qui ruminent pendant des jours, bref, qui en font tout un fromage ( normal pour des ruminants). C’est beaucoup plus sympa avec le langage “ apéro”, universellement connu, mais grosso modo, c’est la même chose.

Cette façon de voir les choses me réjouit au plus haut point et me force à m’interroger. Je suis sûre que nous sommes trés nombreux à s’estimer “Vodka”. Mais, est-ce si évident?

Pour vous en persuader, ou vous faire ouvrir les yeux, un petit questionnaire ! A vos crayons , à vos papiers…

 

Situation A: Votre meilleure amie ne veut pas entendre parler de vos produits.

  1. C’est son droit. Cela vous déçoit un peu, mais l’amitié passe avant tout
  2. Cela vous mine et petit à petit vous remettez en cause votre amitié
  3. Vous ne laissez rien paraitre mais elle ne perd rien pour attendre

Situation B: Votre voisin fait courir le bruit que vous êtes rentré dans une secte

  1. Vous prenez ça avec humour et en jouez
  2. Vous faites courir le bruit qu’en fait “il” est une femme
  3. Vous tuez son chat

Situation C: Un prospect vous ruine une présentation en disant que vous êtes dans un système pyramidale:

  1. Vous prenez sur vous et lui expliquez la différence entre marketing relationnel et système pyramidale
  2. Vous lui rétorquez vertement de ne pas parler de ce qu’il ne connait pas
  3. Vous l’assommez à coup de rétroprojecteur

Situation D : Une cliente arrête vos produits et les descend en flamme auprés de son entourage

  1. Vous êtes navré de sa déception et passez au suivant
  2. L’air de rien, vous mettez publiquement en doute son équilibre psychologique
  3. Vous lui envoyez un échantillon chargé en cyanure.

Situation E : Votre entourage est persuadé que vous perdez votre temps avec ce job

  1. Cela vous contrarie, mais vous savez ce que vous faites. Vous acceptez l’idée que votre entourage pense vous rendre service.
  2. C’est toujours comme ça dans cette famille, on ne vous a jamais compris
  3. Vous mettez le feu à la baraque pendant que tout le monde dort

 

Résultats:

 

  • Vous avez une majorité de 1 :

Je le dis tout de go, nous sommes anormalement nombreux dans ce groupe! Inutile de s’être tapé tout Freud et tout Lacan pour comprendre que certains ont triché. Je demande donc aux sus visés de bien vouloir m’attendre dans le groupe Anisette, j’arriiiive! Pour les autres, à n’en pas douter, vous êtes Vodka ! Les critiques ne vous atteignent pas plus que de raison. Vous acceptez la différence de l’autre, ses divergences. Vous les entendez, mais cela n’entame pas votre mur de conviction. Bravo, ce métier est définitivememnt fait pour vous!

  • Vous avez une majorité de 2:

Ouh la, y’a foule içi ! Les critiques vous font mal, vous les digérez difficilement, cela vous trouble, vous êtes Anisette. Vos besoin d’amour et de reconnaissance sont immenses, vous manquez de confiance en vous. Il est temps de faire un petit travail sur soi et de réaliser que le Bonheur est en nous et pas dans les autres. Ce métier va vous aider à grandir. Vous allez prendre des coups, mais ils seront salutaires si vous acceptez de changer.

  • Vous avez une majorité de 3.

Vous êtes un grand maaaalade !!!! Ni Vodka, ni Anisette, vous êtes Acide Chlorhydrique! Votre ego ne souffre pas la contradiction, les autres ne sont là que pour vous mettre en valeur. Vous avez un capital empathie proche de celui d’un bigorneau et ce ne sont pas les scrupules qui vous étouffent. Vous vous êtes trompé de job. Essayez plutôt la politique, le grand banditissisme ou le capitalisme pur et dur.

Voilà, j’espère que ce petit test vous aura éclairé.

Ceux qui ont une majorité de 3 sont invités à quitter ce blog.

Laissons également le groupe Vodka à sa zénitude énervante.

Et voyons maintenant ce que l’on peut faire pour ces pauvres Anisettes….

 

Faite votre Superman

 

 Entre Anisettes, on se comprend. C’est pourquoi je vous partage un petit tuyau.

Que fait Superman lorsqu’il est contrarié ? Il file dans l’espace, le bras en avant, il gueule un bon coup ( ça on ne le voit pas, mais je suis sûre qu’il le fait !), puis, une fois qu’il s’est éloigné, il regarde tranquillement la Terre. Bref, il prend du recul, il relativise. Et c’est ce que je fais aussi. Enfin, mentalement, je n’ai pas les collants bleus adéquats… je ferme les yeux, je m’éloigne, je prends de la distance, je relativise.

Quand on est prêt, on revient et on passe à autre chose. Ceci dit, appliquez vous à faire cet exercice rapidement. La vie quotidienne est remplie de contrariétés, de frustrations et, si vous prenez 10 minutes à chaque fois, vous allez passer votre vie les yeux fermés, le poing levé, votre entourage risque de s’inquiéter… Ça fonctionne: je le dis ici solennellement, je n’ai jamais tué aucun chat et ne possède pas de rétroprojecteur. Pour ce qui est de mon voisin, je ne m’engage pas. Oui, je sais, j’ai encore des progrès à faire! En même temps, je n’ai jamais prétendu être Vodka, comme certains que je ne nommerais pas…

Voilà, en espérant qu’à défaut de vous aider, ce post vous aura au moins fait sourire.

Maintenant, vous pouvez aller vous acheter un collant bleu, ou liker, vous inscrire à la newsletter, commenter, partager…

A votre santé !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share this post



One thought on “Comment gérer les déceptions: savoir relativiser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.