Le MLM au quotidien

Comment gérer la « résistance au changement »

résistance au changement

résistance au changement; idées nouvelles; gérer l'hostilité

 

Merci pour votre hostilité !

 

Travailler dans le MLM, c’est apporter du changement dans la vie des gens. Soit par le biais de vos produits, qui peuvent être novateurs, soit par le biais de l’activité professionnelle qui sort des sentiers battus.

 

 

Si certaines personnes se révèlent indifférentes, d’autres peuvent se moquer ou faire preuve d’hostilité. Cela ne doit pas vous bloquer, c’est un processus tout à fait normal. En effet, la “résistance au changement” est un mécanisme on ne peut plus humain, c’est une stratégie de survie. Imaginez une société dans laquelle tout changerait en permanence, ce serait invivable. Nous avons besoin d’un minimum de stabilité pour vivre et nous épanouir. En parallèle, c’est sa faculté d’adaptation qui a fait de l’espèce humaine ce qu’elle est.

Si pour certains la nouveauté est la bienvenue, chez d’autres, elle peut être vécue avec plus de violence.

 

Mais, que recouvre cette résistance, d’où vient elle?

Elle peut découler de plusieurs facteurs:

 

  1. Facteurs individuels:

 

Attachement à nos habitudes, amour de la stabilité, peur de ne pas savoir acquérir de nouvelles compétences. Mais aussi, difficultés à remettre en cause ce que l’on pensait acquis, force de la routine, facilité ( plus facile de se plaindre que d’agir). Cela peut être vécu également comme une dévaluation de notre expérience passée.

 

  1. Facteurs liés à la nature même du changement:

 

L’investissement personnel à engager pour changer est vécu comme trop important par rapport aux bénéfices attendus. Ou, la remise en cause de croyances personnelles fait craindre des bouleversements trop importants pour un bénéfice mineur.

 

  1. Facteur lié au vecteur du changement:

 

Les gens peuvent ne pas se reconnaitre en vous. Si vous êtes perçu comme trop différent, ce qui est bon pour vous ne l’est pas forcément pour eux.

  Comment contourner cette résistance:

 

  1. Être persistant: Rome ne s’est pas faite en un jour…. On a coutume de dire que pour qu’une idée nouvelle paraisse familière, il faut y avoir été exposé au moins 7 fois. Il ne s’agit évidemment pas de harceler les gens avec vos produits ou votre métier, mais simplement d’en parler régulièrement avec légèreté, subtilité, le temps fera le reste.
  2. Être le produit du produit: consommer vos produits visiblement, parler de votre métier, demander des avis, des conseils etc…
  3. Rassurer les gens par rapport au “changement” que cela peut apporter dans leur vie:

 

  • Il y a compatibilité entre ce nouveau métier et celui qu’ils pratiquent déjà. De la même façon, vous produits sont un plus dans leur vie, pas un obstacle à leur façon de vivre.
  • Les choses sont simples: il y a un système à suivre pour faire ce travail, c’est accessible à tous. Vos produits peuvent se consommer ou s’utiliser d’une façon simple.
  • Mettre en avant les bénéfices que ce métier ou ces produits peuvent apporter.
  • Apprendre à connaitre un minimum les gens avant de les aborder. De cette façon, vous mettrez en avant les aspects qui LEUR ressemblent. Ils oublieront que vous êtes différents.
  • Tous ces changements peuvent être provisoires. Ils ont le droit de faire un galop d’essai, qu’il s’agisse du métier ou des produits. La marche arrière est simple et toujours possible.

 

“ Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence”.

Arthur SCHOPENHAUER

 

Idées nouvelles et vérités, même combat ! Le pire qui puisse donc vous arriver est l’indifférence. Si votre entourage se moque ou se montre hostile, c’est que vous êtes sur la bonne voie. Le show biz l’a bien compris, qui préfère une mauvaise publicité au silence. Sans aller jusque là, ne vous faites pas des nœuds au cerveau si la presse, bien souvent mal renseignée, taille un short à votre société ou à vos produits. Elle en parle, et, sans le savoir, participe à une sortie de l’anonymat. Or, chacun le sait, l’anonymat est le pire ennemi de toute société.

 

Je conclurai donc en disant, non pas le célèbre “ merci pour ce moment”, mais “merci pour votre hostilité” !

 

Mots clés : Résistance au changement/Persistance/ Conviction profonde

Print Friendly, PDF & Email
Share this post



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.