Le MLM au quotidien

MLM: comment communiquer facilement en suivant un scénario

Aimerais tu devenir le “ Maître du temps” ?

Ce matin je suis allée dans une galerie commerciale. Il n’y avait pas grand monde, ça m’a mise limite mal à l’aise, comme quand tu te retrouves tout seul dans un salle de ciné. Tu as déjà ressenti ça ?

J’ai observé les vendeuses dans les boutiques et cela m’a fait de la peine. Elles attendaient le client, en mode “potiche”… Faire des “ heures de présence”, voilà tout ce que je fuis. Je peux comprendre que certains n’aient pas réellement le choix, mais je le vivrai personnellement comme une violence.

C’est souvent pour échapper à cela que l’on se lance dans le MLM. Et pourtant, on voit des distributeurs en mode “ attente du client”. Est-ce bien raisonnable?

Penses tu que le client tombe des arbres lorsqu’il est bien mûr???

Certainement pas, il ne faudrait pas prendre les clients pour des bananes…🍌🍌🍌🍌

Et c’est là que tu me dis “ mais heu, je suis trop timide, je peux pas j’ai piscine🏊‍♂️, parle plus fort j’entends rien “ ou autres billevesées.

Et c’est là que je te dis “ halte aux excuses”, il faut quitter le mode “potiche”🏺, il faut sortir de TA boutique pour aller au devant des gens. C’est la seule façon de devenir le Maître de ton temps.

Mais ce n’est pas évident pour tout le monde.

Tu ne sais pas comment faire pour aborder les gens? Tu es bloqué à l’idée d’adresser la parole à un inconnu?

Et si je te montrais comme c’est facile en suivant un petit scénario ?

Allez, Maitre du temps, c’est pour toi ! Viens jeter un oeil ?🧐

4 étapes pour communiquer facilement

Communiquer facilement en suivant un scénario

J’ai choisi ce métier au départ car il se pratiquait depuis le domicile, et me suis retrouvée fort dépourvue lorsque j’ai réalisé que pour faire grandir mon entreprise, il me fallait …..sortir de chez moi! C’est ballot…

En effet, le MLM est un travail de contact, une activité de services et cela nécessite de savoir créer des liens et d’avoir un minimum de compétences en matière d’interactions humaines. Diable !

Certaines personnes extraverties n’ont aucun problème avec ça, elles sont naturellement douées pour le contact. Pour d’autres, sauvages de base comme moi, cela peut s’avérer plus compliqué, mais pas rédhibitoire.

Mais avant d’aller plus loin, précisons plusieurs choses:

  1. Il y a « connaitre » et « connaitre »:

Certaines personnes ont un réseau “de l’espace”, et semblent connaitre la moitié du monde. On pense donc spontanément qu’elles vont “cartonner” dans ce métier. Ce serait trop simple et ce malentendu est à l’origine de bien des désillusions. L’important n’est pas tant le nombre de gens que vous connaissez, que le nombre de gens qui vous font confiance…mieux vaut 10 personnes qui vous suivent, uniquement parce que c’est vous que 400 qui aiment boire un coup avec vous mais, ne sachant pas du tout qui vous êtes au fond se contenteront de rester en lisière… l’éternel dilemme entre qualité et quantité!

  1. Notre métier a ses spécificités:

Dans le monde du salariat, on regarde le diplôme avant la personne. Dans le monde des indépendants, et encore plus lorsqu’il s’agit d’une activité de services, les qualités humaines comptent plus que les diplômes. Aussi, se reposer sur des diplômes peut vous faire perdre du temps.

  1. La difficulté à communiquer est révélatrice d’un certain nombre de freins:
  • Timidité
  • Peur d’être indiscret
  • Peur d’être jugé
  • Flemme: parler c’est fatiguant…
  • Une certaine forme d’indifférence: après tout, on ne peut pas s’intéresser à 9 milliards de personnes!
  • Ne pas en ressentir le besoin
  • Ne pas aimer les contacts superficiels : ils peuvent devenir approfondis, à vous d’y travailler
  • Etc…la liste n’est pas exhaustive et les raisons peuvent se cumuler
  1. On ne chasse pas le prospect comme d’autres chassent le pokemon !:

Si vos efforts de communication ne se concentrent que sur des personnes que vous « pressentez » comme des prospects, c’est la catastrophe assurée. Nous sommes tous persuadés d’être de fins psychologues, et nous nous plantons souvent dans les grandes largueurs. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis faite envoyer aux pelotes par quelqu’un que je « sentais bien » et ai été au contraire approchée par une personne à laquelle je n’avais jamais pensé. Préjuger de l’intérêt ou du non intérêt des gens nous emmène droit dans le mur. En outre, ne serait-ce que par respect, il convient de s’intéresser aux gens pour ce qu’ils sont, et pas uniquement pour ce qu’ils peuvent nous apporter. C’est à nous d’être une éventuelle solution pour les autres, pas le contraire.

Je me suis donc trouvée face à un dilemme: soit je laissais tomber, soit je m’améliorais…J’ai choisis la deuxième option car, non seulement cela serait utile à mon entreprise, mais également dans toutes les dimensions de la vie: famille, amis etc…Une fois prise la décision, il a fallût la mettre en application mais, n’étant pas maso, je me suis fixé un plan d’action et ai mis au point un petit scénario en 4 points que je partage avec vous.

Scénario:  Les 4 étapes

  1. Se présenter succinctement:

Jusque là, rien de compliqué: dire bonjour et donner son nom et son prénom. On vous l’a appris depuis le plus jeune âge, vous devriez y arriver…

  1. Faire un compliment sincère:

Lorsque l’on a envie d’aborder quelqu’un, c’est que quelque part cette personne nous intéresse. Pas trop compliqué alors de trouver un compliment. Le compliment doit cependant respecter un petit cahier des charges. Il doit d’abord être sincère et ensuite, éviter toute connotation sexuelle. Même si vous êtes sincère, évitez par exemple de dire à votre vis à vis que vous kiffez son décolleté… c’est la cata assurée !

  1. Poser une question:

De préférence en lien avec votre compliment et à laquelle la personne ne puisse pas répondre simplement par oui ou par non.

  1. Se TAIRE !!!!

Vous avez posé une question, attendez la réponse. C’est la technique dite de “la patate chaude”. Laissez votre interlocuteur prendre la main.

Voilà, la glace est brisée et, de questions en réponses vous commencez à créer du lien.

Mais, prenons quelques exemples  pour illustrer ce scénario:

Bonjour, je m’appelle…. Je trouve votre robe ravissante et surtout, elle vous convient très bien. Personnellement, je ne sais pas forcément ce qui me va, y’a t’il un secret?

Bonjour, je m’appelle…. Je n’ai pas pu m’empêcher d’entendre votre charmant accent, puis je vous demander d’où il vient?

Bonjour, je m’appelle…vous avez un rire vraiment communicatif, c’est de famille ?

Voilà, vous avez compris le principe. Je le pratique tous les jours, où que je sois, et serais capable aujourd’hui de parler avec un chien coiffé dans la rue. Le but n’étant pas de vous faire des amis dans la gente canine, je vous conseille plutôt de mettre en place un petit plan d’action qui vous aidera à communiquer avec de plus en plus d’aisance.

Plan d’action:

  1. Prendre vos proches comme cobayes:

Votre fils ado est dans sa phase “communication” minimum: Passez la phase 1 de présentation. A moins qu’il ne soit très distrait, il sait qui vous êtes. Passez directement à la phase 2 et 3: compliment et question. Puis écoutez et rebondissez. Challenge: une conversation d’au moins 5 minutes. Bon courage!

  1. Dans un environnement amical:

Même exercice. On pense bien connaitre nos amis, mais on ne les connait jamais assez.

  1. Avec des inconnus: dans une soirée par exemple

Challenge: réussir à aborder une personne extravertie et une personne introvertie. Puis changez les challenges: un homme d’affaire et une femme au foyer, une personne âgée et un ado etc… plus vous aller varier et pratiquer, plus cela sera facile. Le jour où vous commencerez à parler aux chiens dans la rue vous saurez que vous êtes devenu un bon communiquant !

En tout état de cause, AMUSEZ-VOUS ! Le but de cet exercice n’est pas de sortir de votre zone de confort, mais d’agrandir celle-ci (merci Eglantine !…)….

Print Friendly, PDF & Email
Share this post



5 thoughts on “MLM: comment communiquer facilement en suivant un scénario

    • Bonjour annick, merci de ce retour. j’essaie de publier une fois par semaine car j’estime que les gens ont du boulot et ne peuvent pas passer leur temps à lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.